Google récupère de plus en plus d’utilisateurs de Firefox partis chez Yahoo

Yahoo serait en train de perdre les utilisateurs gagnés en Novembre 2014 après être devenu le moteur de recherche par défaut du navigateur Firefox aux Etats-Unis.

Selon les derniers chiffres révélés par ComScore, il apparaît qu’une partie des utilisateurs de Firefox utilisant Yahoo Search par défaut en lieu et place de leur habituel Google soient en train de revenir à leurs premiers amours.

Google récupère de plus en plus d’utilisateurs de Firefox partis chez Yahoo

Il faut dire, depuis au moins deux mois, que Google n’a pas lésiné sur les moyens pour convaincre les utilisateurs de Firefox de revenir vers lui. Et ce de façon presqu’agressive.

Dès qu’un utilisateur qui a Yahoo comme moteur de recherche par défaut vient à utiliser Google pour effectuer une recherche, Google affiche en début de page une invitation à changer de moteur de recherche par défaut.

Et ce, avant de lui montrer par la suite comment il peut facilement utiliser Google comme moteur de recherche par défaut en lieu et place de Yahoo.

Et ça marche !

Chiffres moteurs de recherche USA
Parts de marché entre Janvier et Février 2015 – Images via ComScore.com

Selon ComScore, Yahoo aurait perdu près de 10% de son volume de recherche entre Janvier et Février 2015. Pendant ce temps, Google aurait gagné environ 0,1%, tout comme Bing.

Il faut noter qu’entre Décembre 2014 et Janvier 2015, Yahoo avait gagné 1,2 point de part de marché, largement aux dépens de Google. Mais, ce dernier vient de récupérer 0,2% par rapport à cette période.

Chiffres du volume de recherche entre Janvier et Février 2015

Il est fort possible que d’ici la fin de l’année que Google reprenne une très grande partie de ses utilisateurs partis chez yahoo.

Mais d’ici là, la crainte pour Google viendrait d’une rumeur qui laisse entendre qu’Apple pourrait ne pas renouveler son partenariat avec Google qui est le moteur de recherche par défaut du navigateur Safari.

Et là, la perte pourrait avoisiner, selon des experts, à environ 10% du chiffre d’affaires de Google qui en profitait pour afficher ses Adwords dans Safari.