Google affiche le label HTTPS pour indiquer les sites sécurisés

La dernière SMX West Conference de San José a été riche en informations fournies notamment par les représentants de qui y participaient.

Google affiche le label HTTPS

Après avoir exposé sur le mobile , Gary Illyes de chez Google, s’est attaqué au thème tant attendu du et de son impact sur le ranking.

D’entrée de jeu, il a confirmé que le passage du HTTP au HTTPS était toujours encouragé par Google avant de réaffirmer, comme en Août 2014, que le référencement HTTPS était aussi toujours d’actualité.

Et ce, même si cela n’impacte pour l’instant qu’un petit pourcentage de sites web qui bénéficieraient d’un petit coup de pouce.

Sans doute, comme il l’a fait avec le mobile-friendly, Google annoncera bientôt la prise en compte effective du HTTPS comme critère de référencement pour tous en donnant une deadline. Un délai qui pourrait bien être beaucoup plus long que les deux mois accordés pour le mobile-friendly.

Propos de Gary Illyes sur le HTTPS

Comme nous le rapporte Searchengineland.com, dans son état des lieux sur l’évolution de l’adaptation du HTTPS, Gary Illyes a déclaré que Google pourrait bientôt signaler dans ses pages de résultats les sites dont les certificats de sécurité sont cassés.

Il y en aurait actuellement 0,5% parmi les sites sécurisés référencés par Google.

D’autre part, Google pourrait aussi avantager les pages de connexion (login) proposant un accès sécurisé en HTTPS afin d’empêcher les tentatives de phishing.

Tout ceci avec pour objectif d’inciter les utilisateurs à cliquer de préférence sur les liens HTTPS considérés plus “clean”.

Or, on sait bien qu’un certificat de sécurité peut afficher un label ou cadenas invalide du seul fait que la page web affiche une image provenant d’un hébergement non sécurisé, soit sur le lui-même, soit d’un contenu tiers ou d’un widget non sécurisé.

Par conséquent, signaler quand même de tels cas serait un peu limite. Mais, tant qu’il ne s’agit que d’une expérimentation en interne, on attendra avant de conclure.

Le label HTTPS déjà visible dans les SERP

Depuis l’été 2014, on sait maintenant que Google est bien décidé à imposer le HTTPS à tous les sites web.

Pour ce faire, d’un côté il tendra la carotte aux webmasters en leur faisant miroiter un boost dans leur classement, et de l’autre, il tendra le bâton en signalant aux utilisateurs les sites qui sont sécurisés ou dont les certificats sont invalides.

C’est ainsi que, comme le montre l’image ci-dessous, Google informe les utilisateurs, même de façon discrète, sur les sites sécurisés.

Google affiche le label HTTPS pour indiquer les sites sécurisés

Tout se passe en finesse. Pour les sites sécurisés, Google affiche l’URL complète en commençant bien par le protocole HTTPS://.

Alors que pou les sites non sécurisés, il commence l’URL soit par WWW suivi du nom de domaine (exemple : www.arobasenet.com/categorie/fichier.html) , soit directement par le nom de domaine (exemple : arobasenet.com/categorie/fichier2.html).

En lisant donc les URL, les utilisateurs savent déjà s’ils se rendront sur un site sécurisé ou non. Et le test en cours permettra à Google de savoir si le taux de clics des sites avec une URL commençant par https:// connaîtra une envolée par rapport aux autre liens.

Et peut-être qu’il finira par proposer un autre label plus significatif et plus distinctif…

Maintenez le site HTTP validé après migration vers le HTTPS

De nombreux webmasters ont commencé à passer du HTTP au HTTPS pour espérer bénéficier d’un coup de pouce dans le classement sur Google.

A ce propos, entendons-nous bien. Avoir un site en HTTPS ne fera pas de votre site le mieux classé. Ce sera un simple critère de référencement comme les 200 autres qui existent déjà.

Bref, comme l’indique le tweet ci-dessus, John Mueller recommande aux webmasters de garder leur site normal vérifié depuis Google Webmaster Tools et donc de ne pas le supprimer. Même après avoir migré le site vers le https et avoir validé cette version sécurisé dans GWT.

Ce qui veut dire que les deux versions, http et https, d\’un même nom de domaine doivent continuer à être présentes dans les webmaster tools.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.