Créer un site qui s\'auto-détruit dès que Google l\'indexe, c\'est possible !

Il s’agit ici d’une expérience menée par +Matthew Rothenberg qui se présente comme étant artiste et accessoirement hacker (dans le sens du bidouilleur).

Son expérimentation à consister à dénommé Unindexed qui va continuellement se chercher dans Search. Donc, chercher à savoir si Google l’a indexé.

Créer un site qui s\'auto-détruit dès que Google l\'indexe

Et, contrairement à l’attente de tout webmaster pour son site, Unindexed va refuser d’être présent sur Google.

Alors, dès qu’il se sera trouvé dans les pages de résultats de Google, il va, avec beaucoup de précaution, se supprimer de la page de résultats en s’auto-détruisant. Pour laisser ainsi Google afficher un message d’erreur.

Il fait donc ainsi de l’instant T où l’algorithme de Google le découvre et le classe le catalyseur de la destruction. Car, il s’auto-détruit de façon permanente.

Unindexed a quand même vécu pendant 22 jours, le temps qu’il soit repéré par Google. Il s’en est allé le 24 Février dernier en laissant ce message :

The site was discovered by Google after 22 days on Tue Feb 24 2015 21:01:14 GMT+0000 (UTC) and consequently instantly destroyed. Prior to the automatic deletion it it had hundreds of visitors and dozens of contributions. No backups were kept.

Informations si vous voulez faire le test

Matthew Rothenberg a livré quelques informations sur sa méthodologie que voici :

  • Rien n\’a été fait pour empêcher le site d’être indexé par Google. Cependant, la balise meta NOARCHIVE est spécifiée pour indiquer à Google de ne pas mettre en cache sa propre copie du contenu.
  • Le contenu de ce site est uniquement stocké en mémoire (via Redis) et se charge via un fichier depuis une partition chiffrée (ou sécurisée) de son ordinateur personnel.

    Cette partition est ensuite détruite immédiatement après le lancement du site. Les sauvegardes sont alors désactivées. Le contenu est vidé de la mémoire une fois que le site détecte qu\’il a été indexé par Google.

  • L\’URL du site peut être générée de façon algorithmique et est configurée via la variable d\’environnement, alors ce code source peut être rendu public sans divulguer l\’emplacement du site aux robots.
  • Les visiteurs peuvent laisser des commentaires sur le site pendant qu\’il est actif. Mais, ces commentaires seront supprimés de la même façon que le contenu indexé par Google. Ce qui rend les commentaires aussi éphémères que le contenu lui-même.

Si vous voulez tenter l’expérience, vous pouvez récupérer le code laissé par Rothenberg ici.

Bien entendu, personne ne le ferait avec son propre site.

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.