Le Parlement Européen a voté en faveur du démantèlement des activités de Google

Après une enquête de quatre années pour abus de position dominante, le Parlement européen vient de voter une résolution visant à démanteler à et à séparer ses activités de avec tous les autres services de l\’entreprise.

Le Parlement Européen vote pour un démantèlement des activités de Google

Mais, rappelons tout de même que le Parlement européen n\’a pas le pouvoir de casser Google dont il ne cite pas le nom dans sa résolution.

Et donc son vote à Strasbourg devrait être perçu plus comme une recommandation aux États membres et à la Commission européenne pour démanteler Google et les entreprises similaires impliquées dans la internet et autres services numériques.

Ce vote pourrait également servir d\’alerte aux régulateurs sur la question du monopole de Google dans l\’espace Web européen de la recherche, où il disposerait de 90% de parts de marché de la recherche internet. D\’où les soupçons d\’abus de position dominante en Europe.

En 2010, certains rivaux de la société Google ayant estimé que Google favorisait ses propres produits et services dans les résultats de recherche ont réclamé une enquête antitrust qui semble maintenant arrivée à son terme.

La résolution du Parlement stipule donc que \ »le marché de la recherche en ligne est d\’une importance particulière qu\’il est nécessaire d\’assurer des conditions de concurrence dans le marché unique numérique\ » et se félicite des promesses de la Commission Européenne de poursuivre l\’enquête sur les pratiques des moteurs de recherche dans leur ensemble.

En outre, cette résolution invite instamment la Commission \ »à empêcher tout abus dans la commercialisation de services interconnectés par des opérateurs de moteurs de recherche\ », soulignant l\’importance non discriminatoire de la recherche en ligne.

L\’indexation, l\’évaluation, la présentation et le classement par les moteurs de recherche doivent être impartiaux et transparents, poursuit la résolution,

Il reste à voir quelle sera la réaction de Google, et quelles mesures supplémentaires le Parlement et la Commission vont prendre.

Google n\’a pas encore commenté le vote de ce jour.