Bing supprime 130 Millions d\'URLs contenant des mots clés


Bing search logo

Voici les types d\’URLs et de noms de domaine ciblés par :

  • Des noms de domaine squattés avec des fautes de frappe pour se rapprocher d\’un nom de marque : nytime.com (sans le S) au lieu de nytimes.com ou ebey.com au lieu de ebay.com.

Comment Bing détecte-t-il ces URLs ?

En fait, Bing ne donne pas de détails spécifiques sur ses algorithmes de détection pour ne pas permettre aux spammeurs d\’utiliser ces connaissances pour améliorer leurs techniques de spamming.

Cependant, il nous indique un certain nombre de signaux qui lui permettent de détecter ces URLs et noms de domaine bourrés de mots clés commerciaux populaires. Ainsi, Bing examine :

  • La taille du site.
  • Le nombre d\’hôtes.
  • Le nombre de mots inclus dans le nom d\’hôte, dans le et dans l\’URL de la page. Ainsi que leur co-occurrence.
  • Les noms d\’hôtes et les noms de domaine contenant certains lexiques combinés tels que l\’année, un événement, un nom de produit. Exemple : coupedumondefootballbresil2014.com.
  • Les contenus des sites et des pages avec des signaux de popularité et de qualité.

Impact de ces détections d\’URLs spammy

Côté utilisateurs, Bing déclare que cette mise à jour a impacté environ 3% des requêtes. Soit à peu près 1 URL sur 10 supprimée.

Du point de vue des webmasters et des , Bing déclare qu\’environ 130 Millions d\’URLs appartenant à 5 Millions de sites web ont été supprimées. Avec pour conséquence une réduction de 75% du trafic de ces sites depuis Bing.

va-t-il suivre cet exemple ?

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO en tant que Consultant.