Il suffit d\'une redirection 301 pour que les pénalités Google se réactivent

Nous savons depuis un post de John Mueller que les pénalités de Google peuvent nous suivre à vie  même si nous mettons en place une redirection 301 ou créons un nouveau site.

Les pénalités et la redirection 301

Voici un cas très particulier qui donne toute la profondeur des de Google. Il s\’agit d\’un webmaster dont l\’un des sites a été pénalisé. Il a donc pris la décision de créer un tout nouveau site avec un nouveau .

Mais, de façon accidentelle, selon ses dires, il a mis en place une redirection permanente 301 de son ancien site vers le nouveau. S\’étant rendu compte de son erreur, il a rapidement supprimé la redirection 301 et a installé sur l\’ancien site un code erreur 401 (authentification non autorisée).

Hélas pour lui, le mal était déjà fait ! C\’est ce que confirme John Mueller de Google Webmasters en ces termes :

I don\’t see a manual action for either of these sites — otherwise it would also be visible in your Webmaster Tools account. That said, I do see that these old links are still pulling the site back, in particular our web-spam algorithms are pretty unhappy about them. My recommendation would be to really make sure that those old links are completely cleaned up across the board (as well as any other webspam issues you might find while doing that), and to keep in mind that some of these algorithms need quite a bit of time to have the updated results visible (with links, we need to be able to recrawl & reprocess them in order to recognize that they\’re removed, modified, or disavowed; this data then needs to be aggregated, reprocessed, and republished as new data for search).

Selon John Mueller, il n\’y aucune action manuelle contre les sites de ce webmaster. Ceci étant dit, il constate tout de même que les anciens liens de l\’ancien site ont été réactivés (ndlr : par la redirection 301). Des liens qui ne feraient pas plaisir à l\’algorithme anti-spam de Google.

John Mueller recommande alors au webmaster de faire en sorte que les anciens liens soient complètement nettoyés de son tableau de bord (sans dire comment faire) avant d\’ajouter ceci :

Gardez en mémoire que certains de ces algorithmes nécessitent un certain temps avant que les résultats des corrections et mises à jour ne soient visbles. Avec les liens, Google a besoin d\’explorer à nouveau le site, d\’essayer de l\’indexer à nouveau avant de se rendre compte que finalement ces liens ont été supprimés, modifiés ou désavoués.

Ensuite, ces données auront besoin d\’être agrégées, réindexées et republiées en tant que nouvelles données de recherche.

La leçon à retenir, c\’est que tout ce qui est fait sur un site peut-être immédiatement enregistré par Google qui pourrait alors s\’en servir à nouveau contre votre site. Il est donc urgent de bien vérifier vos liens de redirection 301 avant de les mettre en place.

Dans le cas que nous venons de voir, le nouveau nom de domaine se retrouve accidentellement bénéficiaire de redirections 301 supprimées mais déjà connues de Google qui exige un nettoyage complet pour supprimer les pénalités de ce nouveau nom de domaine.

La redirection d\’un site pénalisé vers un autre transfère donc tous les signaux des anciens liens pénalisés vers le nouveau site. Mais, après suppression des liens, il faut attendre un Refresh pour que la pénalité de Penguin soit levée.

Or, depuis le mois d\’Octobre 2013, il y a pas encore eu de mise à jour de Penguin que beaucoup attendent encore pour retrouver leur référencement d\’avant pénalités.

Un nouveau site plutôt qu\’une tentative de nettoyage

Dans le deuxième cas, auquel répond John Mueller, il s\’agit d\’un webmaster dont le site a été aussi durement pénalisé ainsi que l\’ensemble de tous ses sites web.

John Mueller lui recommande dans un premier de réduire le nombre de sites similaires (même thématique) avant de lui signifier que s\’il pointe des liens de chacun de ses sites vers les autres, il crée des liens artificiels. Et qu\’il sera donc difficile pour Google de faire confiance à l\’ensemble de ses sites.

Et John Mueller d\’ajouter :

Sometimes, when the issues are severe enough, and when you\’re certain that you\’ve learned how to do it correctly, it may make sense to delete all of these old sites, and to just create a single new one. I know it\’s never easy to make such a decision, but especially if you\’re sure that you\’ll be able to avoid all of the issues leading up to the problems with the current site (eg no unnatural links!), and if you have fantastic content, then it can be worth reviewing.

En d\’autres termes, \ »parfois, lorsque les problèmes du ou des sites sont assez graves, et lorsque vous êtes certain d\’avoir appris comment le faire correctement, il peut être judicieux de supprimer tous les anciens sites afin d\’en créer un nouveau.

Je sais il n\’est jamais facile de prendre une telle décision, mais surtout si vous êtes sûr que vous serez en mesure d\’éviter tous les problèmes qui vous sont actuellement reprochés (par exemple, aucun lien artificiel), et si vous avez du contenu pertinent, alors il peut être utile d\’y réfléchir.\ »

A partir de ce deuxième cas, on peut aisément comprendre que sans même révéler à Google les sites que vous gérez, il peut arriver à les détecter et les utiliser pour pénaliser le site officiel mentionné dans les Google Webmaster Tools. Comment ? Nul ne le sait… en tout cas pas moi !

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.