Droit à l\'oubli : L\'Union Européenne réclame une suppression globale des liens

Droit à l\'oubli de l\'union européenne



Ainsi, 90.000 demandes ont été récemment déclarées recevables. Soit 50% du total des demandes de suppression de liens.



Selon reuters qui rapporte l\’information, les régulérateurs somment ces moteurs de recherche d\’appliquer une suppression globale. Et non seulement pour les versions européennes de leurs outils de recherche.

D\’autre part, les régulérateurs souhaiteraient que et les autres moteurs ne mentionnent plus qu\’un lien a été supprimé de leurs pages de résultats. Ce qui inciterait à faire la recherche autrement.

En effet, un lien supprimé en Europe peut toujours être visible depuis l\’Europe ou ailleurs en visitant la version .com de chaque moteur de recherche. Ce qui limite de facto l\’efficacité dans l\’application de l\’arrêt de la Cour de justice de l\’Union Européenne.

C\’est donc une nouvelle bataille qui s\’annonce.

Car, en acceptant cette nouvelle exigence de l\’Union Européenne, cela signifierait que celle-ci serait à même d\’imposer sa loi en dehors de l\’Europe, et donc à tous les pays ayant accès à ces moteurs de recherche. Ce qui pourrait créer un précédent juridique dans le droit à l\’oubli dans lequel tous les pays pourraient s\’engoufrer.

Les régulérateurs de l\’UE pourront-il étendre cette décision à tous les pays ? Toujours est-il que l\’arrêt de la CJUE vient de montrer ses limites. Ou du moins, les régulateurs de l\’UE viennent de prendre conscience des limites actuelles du droit à l\’oubli.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.