Google propose plus de précisions sur l\'état d\'indexation de votre site dans GWT


Une nouvelle fonctionnalité de vous affiche le nombre de pages de votre site indexés par Google.

Par le passé, Google n\’affichait pas de données séparées concernant les sites en (sécurisés). Ces données étaient incluses dans le rapport général d\’indexation.

Google dit avoir entendu les doléances des webmasters qui souhaitaient pouvoir suivre, depuis les Webmaster Tools, les différentes sections des sites indexés, y comprise pour la partie sécurisée d\’un même site. L\’état d\’indexation affiche maintenant les URLs indexées pour chaque protocole (HTTP et HTTPS), ainsi que pour les sous-répertoires du site qui sont vérifiés.

Ce qui est une bonne nouvelle pour les sites . D\’ailleurs, Google reconnaît que 10% de toutes les URLs utilisent désormais une connexion sécurisée en HTTPS pour transférer des données. Et Google dit espérer voir de plus en plus de webmasters passer du HTTP au HTTPS (en mode crypté) dans le futur.

Les nouvelles données affinées seront visibles pour les webmaters dont les URLs du site sont en mode sécurisé (HTTPS) ou dont les sous-répertoires sont vérifiés (exemple : http://wwww.domaine.fr/repertoire/). Les données des sous-répertoires seront incluses dans le niveau le plus élévé des sites vérifiés sur le même serveur d\’hébergement et le même protocole.

Si vous avez un site web en HTTPS ou si des contenus de votre site sont indexés sous différents sous-domaines, vous verrez un changement dans les rapports de l\’état d\’indexation correspondant.

Pour précision, Google fait savoir que cette mise à jour n\’affectera en rien la façon dont Google va continuer d\’indexer les URLs, ni sur le nombre d\’URLs indexées sur votre .

Auteur : Noel NGUESSAN

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe depuis 2007 et a aujourd'hui plus de 6.800 articles. Pour ma part, j'ai intégré le monde de l'internet en 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000, avant de basculer naturellement vers le SEO.