Facebook rachète WhatsApp pour 19 milliards de dollars

Facebook vient d\’annoncer le rachat de l\’application de messagerie instantanée pour smartphones, WhatsApp, pour un montant total de 19 milliards de dollars.

Cette acquisition inclut 4 milliards de dollars en cash, 12 milliards de dollars en actions Facebook et un supplément de 3 milliards de dollars en prime versés pendant 4 ans à l\’équipe de WhatsApp.

WhatsApp est une application qui se présente comme une alternative aux SMS et permet d\’échanger des messages textes et multimédia (images, vidéos, audio). Très vite, cette application mobile s\’est imposée comme leader du marché aux Etats-Unis, en Europe, au Brésil, au Mexique et en Inde.

Mais pas dans les pays du Sud-Est asiatique où les applications mobiles locales dominent le marché.

Au moment de son rachat, WhatsApp aurait atteint le chiffre de 450 millions d\’utilisateurs actifs mensuels dont 70% sont actifs au quotidien et enregistrerait 1 million de nouveaux utilisateurs par jour. De quoi aiguiser les les appétits des géants tels que Facebook.

Alors que cet accord représente un gain mérité pour les fondateurs de WhatsApp, cela pourrait se traduire en déception pour ses utilisateurs qui avaient trouvé dans cette application mobile une alternative à la messagerie Messenger de Facebook.

WhatsApp restera une marque indépendante de Facebook au même titre qu\’Instagram. Ce qui veut dire que WhatsApp sera toujours concurrent de Messenger dans le même groupe et sur le même marché de la messagerie mobile.

Dans son annonce sur son blog officiel, Facebook rassure les utilisateurs de WhatsApp que cette acquisition n\’aura aucun changement pour eux.

Mais, on se rapelle que Facebook, après avoir racheté en 2011 la messagerie mobile Beluga, l\’avait laissé en service quelques mois avant de le fondre dans sa propre application Messenger. Ainsi disparaissait Beluga. Serait-ce le cas avec WhatsApp ?

Après donc le refus de SnapChat de se faire racheter par Facebook, ce dernier a donc jeté tout son dévolu sur WhatsApp. On peut quand même se demander comment Facebook pourra récupérer tout cet argent investi ?

Mais là n\’est pas la question. Il s\’agit surtout pour Facebook d\’être le leader incontesté de la messagerie mobile en pénétrant les grands pays émergents cités plus haut.

Pour la petite histoire, WhatsApp est présentée comme le futur \ »tueur\ » des SMS (SMS Killier) chez les jeunes.

Constatez ci-dessous la percée fulgurante et insolente de WhatsApp dans le monde. D\’ailleurs Mark Zuckerberg lui prédit déjà le chiffre d\’un milliard d\’utilisateurs dans quelques mois :

source : TechCrunch.com