Les artistes peuvent proposer leurs produits dérivés sur Spotify

Spotify, la plateforme de musique en streaming, autorise désormais tous les artistes à proposer leurs produits dérivés (t-shirts, vinyl, posters, etc) sur son service.

Aucun frais d\’inscription ne sera exigé par Spotify qui chercherait plutôt à en faire une valeur ajoutée de sa plateforme afin de séduire davantage d\’artistes.

C\’est sans doute aussi pour calmer les artistes qui se plaindraient de la faible commission reversée par Spotify qui diffuse leur musique.

Spotify déclare avoir testé cette nouvelle fonctionnalité avec un certain nombre d\’artistes au cours du mois dernier. Et le test aurait été concluant puisque les fans des artistes auraient très apprécié cette initiative.

Il faut noter qu\’il ne s\’agit pas pour les artistes de vendre leurs produits dérivés directement sur Spotify. Mais d\’y afficher l\’ensemble de leurs produits avec un lien renvoyant vers les pages de vente de ces produits sur n\’importe quel autre site web leur appartenant. Spotify ne touchant aucune commission sur les ventes réalisées à partir de cette promotion sur sa plateforme.

Pour l\’instant, seuls les utilisateurs résidant dans certains pays (USA, UK, Irlande, Australie, Nouvelle-Zélande, Danemark, Suède, Norvège et Islande) peuvent voir les pages d\’objets dérivés des artistes.

Mais, tous les artistes du monde peuvent promouvoir leurs produits s\’ils souhaitent cibler les pays cités ci-dessus en ouvrant un compte gratuit sur le site Topsin Artistlink. Sans doute que la fonctionnalité sera généralisée dans tous les pays dans les mois à venir.

Mentionnons également que le mois dernier, Spotify avait autorisé les artistes à afficher gratuitement les dates de leurs concerts avec un lien externe permettant de faire des réservations en ligne.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.