Etude : L\'impact de Facebook sur le référencement Google

Posted by
Impact de .


Depuis quelques années, la question de savoir si les Likes et autres partages sur Facebook influencent le référencement sur revient régulièrement sur le devant de la scène.

avisés ont en réalité toujours pensé. Ce qui n\’empêche pas les spéculations de continuer à prospérer.

Eric Enge a en fait réalisée 2 études séparées sur l\’impact de Facebook sur le classement sur Google. D\’abord sur les Likes, ensuite sur les partages.

Impact des Likes

Après avoir créé deux pages web différentes sur 3 noms de domaine différents (soit 6 pages au total), il a invité des amis Facebook et des utilisateurs de Fiverr à \ »Liker\ » chacune de ses pages. Et, malgré que chacune des pages en question ait reçu près de 900 Likes, Google n\’a jamais exploré ni indexé aucune des 6 pages. Ce qui pourrait inciter à dire qu\’en fait, Google n\’utilisent pas les \ »J\’aime\ » de Facebook pour découvrir, ni indexer les nouveaux contenus.

Selon Jennifer Slegg, deux raisons pourraient expliquer pourquoi Google semble ne pas les utiliser. Même si GoogleBot est en mesure d\’exécuter le script du bouton Like, il ne peut pas savoir qui a aimé ce contenu. Alors qu\’avec les liens, Google est capable d\’accorder sa confiance à un lien en fonction de celui ou du site qui envoie le lien.

Mais, dès qu\’il s\’agit des Likes, Google est incapable d\’attribuer un quelconque score de confiance en fonction de la personne qui a \ »Liké\ » pour la simple raison qu\’il ne sait pas qui est-ce. Par conséquent, il ne peut déterminer si un premier contenu a été aimé par une personne influente alors qu\’un second contenu a été aimé par un faux profil Facebook (fake).

C\’est pourquoi, Google aura plus confiance au bouton +1 de son réseau social Google+ qui lui permet d\’identifier tous les acteurs.

Selon Eric Enge, Les Likes ne peuvent pas faire partie des facteurs de classement sur Google. Avant de préciser que \ »la seule donnée probable que Google peut récupérer est le nombre de Likes sans savoir ceux qui ont aimé\ ». Pour cette raison, selon Eric Enge, Google ne peut accorder de valeur réelle à ces Likes qui ne peuvent donc pas influencer un référencement sur Google.

Impact des partages sur Facebook

Pour son étude, Eric Enge a demandé à 50 personnes de partager certaines des 6 pages créées, en recommandant toute fois de faire en sorte que chaque page soit partagée au moins 10 fois. Certaines l\’étant par des profils Facebook ayant une bonne Autorité (influenceurs) dans le domaine du SEO.

Malgré tous ces partages, Google n\’a une fois de plus ni exploré, ni indexé, ni classé ces contenus. Eric Enge admet qu\’il aurait pu en être autrement si peut-être le nombre de partages était très élevé. Cependant, il reconnaît que les conclusions de cette étude sur les partages correspondent à ce qu\’a toujours dit Google sur les signaux de Facebook en tant que facteurs de classement.

C\’est pourquoi les partages de vos articles sur Google+ aura toujours plus de poids pour votre visibilité sur Google.

Les conclusions de ces études ne devront nullement vous dissuader d\’utiliser Facebook pour atteindre certains objectifs. Car, les partages et mises à jour sur Facebook pourraient en principe vous exposer et rapporter un trafic important. En principe seulement.

Puisqu\’il a été récemment démontré que les posts sur Facebook étaient de moins en moins visibles par les fans. Et si vous ajoutez le fait que le peu de posts visibles ne seront sans doute jamais indexés par Google, il y a de sérieuses questions à se poser. Surtout, quand c\’est tout le contraire qui se passe pour les posts sur Google+, le réseau social de Google.