Quelle est la durée de vie d\'un post sur Twitter ?

Durée de vie du tweet.

De nombreuse

Alors faut-il accorder une seconde chance à son post sur ?

Le service de liens raccourcis Bit.ly vient de livrer une étude stipulant que 3 heures après sa publication, les tweets obtiennent en moyenne la moitié de leur trafic.

Searchengineland.

La demi-vie d\’un tweet

Un déclin de clics après 3 heures

  •  Twitter : 2,8 heures (environ 2h50\’)
  •   : 3,2 heures (environ 3h10\’)
  •  Youtube : 7, 4 heures (environ 7h15\’)

Au vu de ces , en 3 heures, un post sur Twitter ou Facebook atteint sa moitié de vie et aura généré la moitié des clics qu\’il recevra au total. Alors qu\’une vidéo postée sur Youtube atteindra cette moitié de vie à partir de 7 heures après sa publication.

Donnez une seconde chance à votre post sur Twitter

Toujours dans son article d\’analyse de cette étude de Bit.ly, D. Sullivan révèle une pratique assez courante chez Searchengineland. C\’est qu\’au moment où un nouveau tweet atteint sa moitié de vie, ils lui donnent une seconde chance (second life). Parce qu\’ils sont conscients qu\’au moment où l\’article est posté sur Twitter, une bonne partie de leurs followers n\’est pas connectée et donc l\’aurait manqué.

Ainsi, ils reçoivent 50% de trafic de plus de Twitter après avoir donné cette seconde chance à leur article. C\’est à dire 50% du trafic de la moitié de vie du premier tweet du même article.

Finalement, tweeter et re-tweeter une à deux fois de suite, il n\’y a rien d\’anormal à cela. Tout est question de timing et de dosage. Comme toujours.

Auteur : Noel Nguessan

Je suis Noel Nguessan, fondateur du site Arobasenet.com qui existe en tant que nom de domaine depuis 2007 comme site de mon entreprise avant de devenir en 2010 un site d'information SEO à part entière. Pour ma part, j'ai été intégré le monde de l'internet 1997 en qualité de créateur de site internet, avant de devenir développeur web et multimédia au début de l'année 2000. Par la suite, après avoir exercé très tôt en free-lance auprès de plusieurs start-ups jusuq'en 2010 en tant développeur Web, je suis tout naturellement arrivé au référencement Web, notamment après avoir lu les premiers articles SEO d'Olivier Andrieux (Abondance.com) qui m'a beaucoup inspiré dans ce métier. Je lui dit merci. J'ai ainsi pu poursuivre ma carrière en travaillant discrètement en free-lance pour des agences Web qui créaient des sites mais avaient ponctuellement besoin de quelqu'un qui pouvait leur fournir des recommandations d'optimisation web en fonction de la clientèle. Je pense avoir longtemps respecté les règles de discrétion de mes apporteurs d'affaires et surtout avoir bien rempli les différentes missions à moi confiées. Aujourd'hui, la retraite se rapproche. Alors je passe le plus clair de mon temps à divulguer le marketing internet et des réseaux sociaux à travers mon site Arobasenet.com... Certes, il s'agit sur ce site de relayer des news SEO de sources anglaises, mais c'est un travaille plus que passionnant. Tant je découvre des articles d'intérêt que je partage mes fidèles lecteurs. Arobasenet.com, c'est à ce jour (Juillet 2021) : - 6.784 articles publiés depuis 2010 - Plus de 34 millions de pages vues - 300.000 pages vues en moyenne par mois.