Matt Cutts trouve les Adwords parfois plus pertinentes

Posted by
Matt Cutts et les Adwords.


De plus en plus de personnes estiment que les résultats organiques affichés lors de recherches sur manquent de plus en plus de pertinence.



Et le lancement dans les semaines à venir à tous les pays de son Knowledge Graph ne va rien arranger. Bien au contraire.

De moins en moins de résultats organiques

JitBit.com

Axenet.com

Webrankinfo.com. Et si ce test était validé, c\’est un autre challenge qui attend les webmasters.

Atteindre la première page de résultats deviendra certainement un véritable chemin de croix.

Matt Cutts se justifie

Suite à l\’étude de Jitbit.com mentionnée plus haut par rapport aux 18% d\’espace au-dessus de la ligne de flottaison pour les résultats organiques, Matt Cutts a participé à une discussion intéressante sur le forum de Hacker News pour répondre à cette étude de Jitbit.

D\’entrée de jeu, c\’est Matt Cutts qui poste pour réagir à l\’article afin de donner la position de Google en disant :

Les incohérences que je relève dans cet article sont :

  1. La colonne de gauche (NDLR : de la page de résultats de Google) n\’est pas comptabilisée comme étant une page non commerciale (pas de Adwords) alors que cette colonne n\’affiche que des liens en rapport avec la recherche. La colonne de gauche (qui n\’existe plus d\’ailleurs) vous offre des possibilités d\’affiner votre recherche : vous pouvez limiter votre recherche aux actualités ou aux images…, en fonction de la date (NDLR : en cliquant sur le lien \ »Plus d\’outils\ »), en fonction de la situation géographique, etc.
  2. L\’actuel champ de saisie des requêtes des internautes n\’est pas non plus comptabilisé dans les objets non commerciaux de la page, ainsi que le temps que prend la recherche des résultats (NDLR : par Google dans sa base de données !).
     
  3. L\’article ne comptabilise pas non plus les espaces vides de la page de résultats comme des espaces non commerciaux alors que ces espaces vides facilitent et accélèrent la lecture des résultats par les utilisateurs.

Et tout ceci en faisant fi de faits tels que :

  • Nous pensons actuellement que nos annonces (NDLR : Liens Adwords) peuvent parfois être plus judicieuses que les résultats organiques. Et non, ce n\’est pas une nouvelle attitude (NDLR : de la part de Google). J\’ai d\’ailleurs trouvé une mention de l\’année 2004 qui disait : \ »En entrant sur le marché publicitaire, Google a testé notre conviction que la publicité très pertinente peut être aussi utile que les résultats organiques ou toute autre forme de contenu\ » et je suis sûr que je pourrais trouver d\’autres mentions similaires…
  • Et puis, à la fin, il y a toutes ces requêtes pour lesquelles nous n\’affichons aucune annonce commerciale (NDLR : C\’est vrai, dans certains cas. Mais s\’il n\’y a pas d\’Adwords, c\’est peut-être parce que ce sont des requêtes soit qui ne rapportent rien, soit qu\’il n\’y a pas d\’annonceurs pour enchérir.) Beaucoup de gens préfèrent fonder leur étude sur une requête qui affiche des annonces pour dire \ »ah ah !\ » tout en oubliant les requêtes sans Adwords.

Ce n\’est pas pour dire que nos annonces ne sont justes que des enchères. Nous prenons en compte la qualité de la landing page pour décider si oui ou non on doit montrer des liens commerciaux. De la même façon que nous faisons avec les liens organiques.

Vous avez bien lu : les liens commerciaux sont parfois plus pertinents que les liens organiques.

Ainsi, si un internaute recherche une paire de baskets rouges de la marque Y, Google peut décider de lui présenter plus de liens commerciaux ( et Adwords) proposant des paires de baskets rouges de la marque Y.

Dans ce contexte, même avec une un grand nombre de liens d\’annonceurs, on peut admettre qu\’ils conviennent mieux à cet internaute qu\’une page qui va lui faire du blabla inutile sur les baskets. Donc, les liens Adwords seront certainement plus judicieux dans un tel cas.

Mais, le problème avec Google, c\’est qu\’il est juge et partie. On se retrouve dans un cadre de conflit d\’intérêts dans la mesure où Google contrôle à la fois les liens Adwords et Shopping et les liens organiques.

Et, c\’est à lui que revient toujours le dernier mot…

Voici maintenant comment bien référencer son site sur Google en 2014.