Google Adsense permet-il encore de monétiser son site ?

Google Adsense est le programme d\’affiliation de Google qui permet aux webmasters de gagner de l\’argent avec leurs sites web en publiant des annonces publicitaires.

Google Adsense

La particularité de Google Adsense, c\’est de servir d\’intermédiaire et de mettre en relation les annonceurs et les webmasters. Plus internet grossit en terme de nombre de créations de sites et d\’utilisateurs, plus les entreprises en ligne ont besoin de moyens de promotion en ligne pour être plus visibles. D\’où l\’intérêt de cette plateforme.

Et chaque fois qu\’un visiteur clique sur une annonce, Google crédite le compte de l\’Editeur du site de quelques centimes à \ »plusieurs\ » euros de commissions, en fonction des enchères des annonceurs sur les mots clés. Plus il y a de concurrence dans votre thématique, plus vous toucherez au clic.

Raison pour laquelle le type de trafic reçu par les Editeurs sur leurs sites web ou leurs blogs est plus que jamais capital.

Les Types de trafic internet

Il existe 2 types de trafic sur internet : le trafic ciblé et le trafic non-ciblé.

Le trafic non-ciblé demeure une pure \ »perte\ » de temps pour le webmaster qui reçoit une telle visite. C\’est un trafic constitué de personnes surfant de sites en sites sans aucun but réel.

Vous pouvez être sûr que ce type de visiteurs non-ciblés s\’en ira aussi rapidement qu\’ils sont venus. Ce sont des voyageurs sans destination. C\’est pourquoi ils n\’intéresseront pas immédiatement les marketeurs. Et Google Adsense, même en se basant sur leur historique de navigation, aura parfois du mal à leur afficher des annonces vraiment pertinentes.

Il en est de même du trafic composé des abonnés et autres habitués d\’un site web. Ce ne sont pas ceux-là qui vont vous faire gagner de l\’argent au coût par clic (CPC). Parce qu\’ils ont leurs habitudes sur votre site et ils le parcourent sans même faire attention aux annonces Adsense que vous leur proposez. Surtout quand ils retrouvent toujours les mêmes annonces sur votre site.

Mais, ils peuvent rapporter au coût par mille (CPM) si vous en avez des dizaines de milliers qui viennent chaque jour.

Quand au trafic web ciblé, c\’est en quelque sorte le rêve de tout annonceur et de tout webmarketeur. Car, en général, un tel trafic est constitué de personnes qui se rendent sur un site dans l\’espoir d\’y trouver la solution à leur \ »problème\ » après avoir utilisé un moteur de recherche.

Leur arrivée sur un site n\’est jamais le fruit du hasard. A ceux-là, Google Adsense va afficher des annonces sur mesure susceptibles d\’être cliquées. Ce sont ces visiteurs qui peuvent vous faire gagner de l\’argent avec Adsense.

Les différents types d\’annonces Adsense

Les annonces diffusées par Adsense peuvent être au format texte, image ou vidéo.

Suite à une recherche sur Google, le visiteur qui arrive sur une page web participant au programme Adsense va trouver des annonces qui vont correspondre aux mots clés contenus dans sa requête. Mais ces annonces peuvent aussi être influencées par sa géolocalisation et par son historique de navigation.

On parle alors d\’annonces contextuelles dans la mesure où Google affiche des annonces ayant un rapport direct avec la recherche de l\’internaute. Et elles correspondent aussi au type de trafic souhaité par l\’annonceur.

Les annonces contextuelles ont donc la force de pouvoir satisfaire à la fois le marketeur et le visiteur du site.

Est-il facile de monétiser son site avec Adsense ?

C\’est un sujet qui suscite toujours des débats de la part de nombreux utilisateurs qui tendent d\’abord à incriminer les règles Adsense de Google. Notamment en ce qui concerne le coût au clic reversé que beaucoup de participants trouvent dérisoire pour espérer \ »vivre\ » de ce programme d\’affiliation.

Et si le manque de réussite était en fait le résultat d\’une mauvaise pratique du programme Adsense ? Même si, j\’en conviens, il n\’est pas facile de gagner de l\’argent avec ce système de monétisation. Mais, quand on voit de grands sites web continuer de s\’en servir, on est en droit de se dire que ça doit quand même marcher. C\’est donc sans doute qu\’on ne réussit pas soi-même parce qu\’on n\’a pas toutes les bonnes clés du système.

Durant l\’année écoulée, j\’ai procédé à différents tests afin de mettre ce guide à jour en tenant compte des nouvelles contraintes imposées par Google ainsi que de toutes les pénalités (Panda, Penguin et EMD) que nous connaissons aujourd\’hui.

Et le résultat de ces observations se trouve dans ce guide pratique.